19 février 2017

Soleil d'hiver à Agadir #2

Partons aujourd'hui découvrir la région d'Agadir, une grande plaine entre mer et montagne. L'une des spécialités de la région, c'est la pêche. le port d'Agadir est un des plus grands d'Afrique. La pêche traditionnelle, à bord de petits bateaux persiste aussi et le long des dunes du bord de mer se nichent des villages de cabanes de pêcheurs qui sont toujours utilisées de nos jours. Certains des villages ont été aménagés par le gouvernement et disposent aujourd'hui de l'eau courante te de l'électricité. A d'autres endroits, des cabanes bien plus rudimentaires ou des abris troglodytes creusés dans les falaises persistent encore.

2-1

La plaine d'Agadir est aussi une grande zone agricole. En arrivant en avion, on distingue les serres, les carrés des champs et la région est relativement verte. Certains oueds de la régions coulent toute l'année, ce qui est rare au Maroc. Un grand barrage assure aussi une réserve pour l'irrigation. On y cultive l'argannier pour produire la fameuse huile d'argan, mais aussi beaucoup de fruits et légumes (délicieux!!!) pour la consommation locale ou pour l'exportation.

2-2

Enfin, la région est habitée par des groupes nomades sédentarisés et on voit des chameaux partout! De petites dunes de sable, un peu "attraction à touristes", il faut le reconnaitre, donnent par endroit l'impression de se trouver en plein désert. Ne boudons pas notre plaisir, les photos de chameaux dans le sable, ça a toujours une bonne tête, et ca fait exotique!

2-3

C'est tout pour cette escapade hivernale.... Je veux pas rentrer en France, il fait trop froid!!!!

Posté par -Dana- à 10:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,


13 février 2017

Soleil d'hiver à Agadir #1

C'est parti pour une petite escapade au Maroc, dans la région d'Agadir, pour profiter de la douceur de l'hiver marocain.

Le climat, c'est l'atout principal de la ville: Grand soleil, même en plein hiver, et jusqu'à 25° au meilleur de la journée, même en janvier. Au niveau culturel, Agadir est bien moins intéressante car la ville a été completement détruite lors d'un tremblement de terre en 1960. Il ne reste donc quasiment aucun vestige d'architecture ancienne a visiter à part les murs de l'ancienne ville, sur les hauteurs, et le site est assez peu mis en valeur. On profite malgré tout d'une vue splendide sur la baie, le port et sur la ville nouvelle en bord de mer. Une belle promenade le long de la plage, des hôtels alignés, une marina moderne. On pourrait croire qu'Agadir a peu de charme, mais le coucher de soleil, l'air maritime et les omniprésentes mouettes font tout son attrait.

1-1

Un peu plus loin du bord de mer touristique, la visite des souks reste un moment de dépaysement mémorable. Même s'il existe des centres commerciaux modernes dans le quartier touristique, la tradition du "Mall à la marocaine" persiste! Le souk est immense et on y trouve absolument tout: les fruits et les légumes, les poteries et les tajines, les épices et les herboristeries traditionnelles mais aussi une quantité impresionnante d'échopes de vetements de touts styles et de toutes marques, des articles de cuisine de toutes sortes, des jouets pour enfant, des articles de puériculture et même de l'électroménager! Nous avons vu des échopes vendant des téléphones et des écrans plats, tout cela dans le décor et l'ambiance d'un souk traditionnel, ca vaut le détour!

1-2

Posté par -Dana- à 10:42 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,

22 décembre 2016

Noël Tradition dans l'est

Cela faisait plusieurs années que j'en avais envie: aller goûter à l'ambiance des préparatifs de Noël dans l'est de la france. Et je n'ai pas été déçue! C'est presque un voyage dans le temps. On retrouve bien les valeurs et les décorations d'un Noël traditionnel, loin de l'aspect ultra commercial que cette fête a pu prendre ces dernières années en région parisienne.

P1160150

Je pars d'abord visiter le centre de Montbéliard, connu pour ses illuminations "les lumières de Noël". Le marché de Noël, autour du temple protestant est bondé! En plus du Père Noël, on peut aussi rencontrer Tante Airie, une fée, personnage traditionnel de la région, qui distribue des papilottes aux enfants. Les illuminations sont magnifiques et il y a des nombreuses animations dans le centre ville.

Marchés de Noël 1

Le lendemain, départ pour l'Alsace, afin de visiter un village typique décoré pour Noël. Nous voilà à Kaysersberg, ou les maisons sont superbes et ou on ne sait plus ou regarder tant tout est bien décoré. Du vin chaud à tous les coins de rue, des bisuits alsaciens de Noël: les bredele, des brioches en forme de bonhomme: les manalas, des bretzels, des magasins d'artisanat. Les cabanes vendant des cadeaux plastiques made in china des marchés parisiens sont oubliées depuis longtemps. Voilà une ambiance de Noël traditionelle, comme j'espérais retrouver dans l'est.

Marchés de Noël 2

Le soir, le village change de visage avec les illuminations, qui permettent de redécouvrir le décor sous un autre angle. Il fait froid, encore un chocolat chaud pour se réchauffer et admirer les jolis décors de crèche, traditionnels ou plus modernes. Ca y est, la magie de Noël m'a emportée, j'ai envie de chanter et j'ai retrouvé mon regard émerveillé d'enfant qui attendait le passage du Père Noël en admirant le sapin décoré!

Marchés de Noël 3

Posté par -Dana- à 09:35 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,

14 novembre 2016

Escale crétoise - Heraklion

Héraklion est la plus grande ville de Crète. C'est également là que se trouve le principal aéroport drainant tous les avions de touristes, mais aussi là que l'on trouve le site archéologique et le musée le plus réputé de l'île.

La ville en elle même ne présente pas un grand intérêt. Malheureusement, contrairement à Rethymnon, le centre ancien n'a pas été préservé, et seuls quelques rares bâtiments de l'époque vénitienne subsistent dans un centre ville plutôt moderne. la forteresse est bien plus petite que celle de Rethymnon et le port a moins de charme.

Heraklion 1

En revanche, le musée archéologque abrite de nombreux vestiges des époque Minoenne, Greque et Romaine. On peut y voir les fameuses têtes de Taureau qui ont sans doute inspiré la légende, ainsi que le disque de Phaistos, dont l'écriture n'a toujours pas été déchiffrée. Une grand maquette en bois du palais de Knossos permet bien d'imaginer le gigantisme des bâtiments pour l'époque!

Heraklion 2

Justement, partons visiter ce fameux site de Knossos. C'est assez déroutant: une partie du site a été partiellement reconstituée, ce qui permet bien de visualiser à quoi cela pouvait ressembler à l'époque. Mais ces reconstitutions sont une interprétation de l'archéologue qui a découvert le site, et restent très contreversées. Il est parfois difficile de visualiser ou s'arrête la reconstitution et ou commencent les ruines véritables. En revanche ce qui saute aux yeux c'est l'aspect labyrinthique du site. Encore une fois, on nage en pleine mythologie! La circulation des visiteurs dans le site nous fait vite nous perdre dans les anciens escaliers et les diverses pièces qui ont été découvertes et reconstituées. A se demander si ce n'est pas voulu pour nous immerger encore plus dans les légendes du minotaure, du labyrinthe et d'Icare!

Heraklion 3

C'est fini pour cette escale crétoise! C'est à regret que nous sommes rentrés en France! Le climat crétois nous manque!!!

Posté par -Dana- à 10:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

27 octobre 2016

Escale Crétoise - Les gorges de Samaria

Sortez le sac à dos et les chaussures de randonnée, nous partons pour l'une des ballades les plus réputées de la Crète: la descente des gorges de Samaria. Le bus nous dépose à 1200 mètres d'altitude, à l'entrée du parc national, ou débute les sentier: 16 km de descente dans un paysage magnifique, loin de tout. Pas de route, pas de ville, juste le bruit de la nature et de nos pas sur le sentier qui commence de façon très escarpée pour les premiers kilomètres. Nous descendons à flanc de montagne sur les pierres des fois bien glissantes vers le bas des gorges et le lit de la rivière. Nous croisons une espèce de chèvres endemiques protégées dans le parc et des empilements de pierres sous forme de cairns sont partout autour du sentier.

samaria1A la moitié du trajet, on change de paysage et on rentre dans la partie la plus impressionnante du parcours quand le sentier avance dans le lit de la rivière entre les deux parois verticales. Le paysage est vertigineux, des arbres poussents dans les infractuosités du rocher, et les parois se resserrent jusqu'à 3m50 au passage le plus étroit du parcours.

Samaria 2

Après 14 Km, nous sortons du parc national et traversons les ruines d'un village mais il reste encore 2 km à parcourir avant d'arriver à la mer et de pouvoir enfin délasser nos pieds fatigués dans l'eau de la mediterranée! Dans le petit village en bord de mer, pas de route! Le périple n'est pas encore fini, il faut encore prendre un ferry pour se rendre dans un autre village ou les bus attendent pour ramener enfin les randonneurs fatigués à leurs hotels!

Une randonnée magnifique et magique dans un paysage exceptionnel, mais qui se mérite! Si vous envisagez de la faire, ne croyez pas que c'est facile car ce n'est que de la descente. Le sentier, bien qu'en descente, est long et escarpé, avec beaucoup de pierres glissantes. Il faut prévoir en moyenne 5 à 6 heures de marche et il vaut mieux être un minimum sportif pour faire cette ballade. En revanche, le parc national est très bien organisé, avec des zones de repos et des points d'eau tout au long du parcours ce qui permet d'éviter de trop charger le sac à dos. Bref, une rando inoubliable!!! (d'ailleurs, je crois que mes mollets s'en souviennent encore: les courbatures du lendemain sont mémorables!!!!)

Posté par -Dana- à 09:41 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,


19 octobre 2016

Escale Crétoise - Rethymnon

Pour repousser le froid et l'automne, une petite escale au soleil s'impose! En Crète, début octobre, le temps est encore estival et le retour en france à la fin du séjour est rude... 30°C sur le tarmac au décollage, 13°C à l'aterissage à Paris, brrrr! Mais oublions le froid parisien quelques instants. Je vous emmène au soleil, dans la vieille ville de Rethymnon, la troisième plus grande ville de Crète. De nombreuses petites ruelles piétonnes invitent à la ballade entre les cafés, les boutiques à touristes, et les vestiges de la période vénitienne. En centre ville, une ancienne fontaine rapelle cette période de l'histoire de Crète.

Rethymnon 1

Un autre vestige de l'époque vénitienne surplombe la ville: La forteresse. Plusieurs bâtiments sont encore debout, des batiments de l'époque renaissance, des dépots de poudre, une ancienne mosquée, qui, elle, date de la période ottomane, et surtout, une vue sur la mer imprenable.

Rethymnon 2

Enfin, la ballade se termine encore dans l'ambiance vénitienne de la ville, sur l'ancien port que garde un très joli phare.

Rethymnon 3

Reposez vous bien car dans un prochain article, je vous emène faire une ballade crétoise bien plus sportive!

Posté par -Dana- à 10:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

04 septembre 2016

A la découverte du marais de Brière

Dans l'arrière pays, entre St Nazaire et Guérande se trouve le marais de Brière. On est à quelques kilomètres de l'immense plage de la Baule, mais pourtant l'ambiance est totalement différente. Il s'agit du deuxième plus grand marais de France.

P1150170

P1150229

Les chalands, barques typiques du marais permettent de partir en ballade dans les innombrables canaux. Ceux là ont coulé depuis longtemps, ca donne un petit coté typique au paysage, mais il vaut mieux s'embarquer dans ceux qui flottent encore bien sur!!!

P1150180

Les canards sont malins. Ils savent très bien ou se trouvent les points d'embarquement des touristes et viennent quémander à manger. Ils ne sont pas farouches. Ca aide pour les prendre en photo!

P1150202

P1150207

On trouve de très nombreuses chaumières brieronnes dans la région. Le village de Kerhinet en comporte de très jolies et est spécialement aménagé pour la visite touristique pour admirer les jolis toits de chaume et les hortensias bleus.

P1150199

 

Posté par -Dana- à 10:47 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags :

14 janvier 2016

Thailande #5 gastronomie locale

Alors, en asie, on mange quoi? Mais du RIZ bien entendu!!!! Le premier jour, c'est chouette, le riz. Le deuxième jour: "Ah! Encore du riz". Le troisième jour, on arrive à: "Y'en a marre du riz!!" Et puis on continue, par automatisme, et au bout de cinq ou six jours, on arrive à un état étrange où, quand on va se servir et qu'on se rend compte qu'il n'y a plus de riz, c'est la crise! Quoi??? Y'a plus de riz???? Il faut admettre que le riz thaï est délicieux, moelleux et parfumé. Les bouillies de riz européennes que l'on sert dans les cantines et les boites de riz créole basiques vendues dans nos supermarchés sont fades et sans gout à côté du riz thaï!

P1130213

Dans le centre du pays, on voyage dans un paysage de rizières qui s'étendent à perte de vue de chaque côté de la route. Et l'on visite la gigantesque "machine à éplucher le riz", dans une coopérative de producteurs avec des sacs de riz partout, de la poussière de riz, du riz épluché, du riz pas encore épluché, et les brisures de riz le tout, trié par cet espèce d'assemblage hétéroclite qui fait un boucan infernal.

P1120702

P1120716

Bon, le riz, c'est bien gentil, mais même du riz thaï décilicieux, ca reste un peu fade sans accompagnement. Pour agrémenter le repas, on va ajouter une bière thaï. Il n'y a quasiment pas de vin en thailande, mais on trouve de la bière thailandaise partout, et parfois quelques bières internationales. Pour ceux qui boivent sans alcool, les jus de fruits frais sont de rigueur (et délicieux!)

P1120616

Ensuite, on garnit son assiette de multiples préparations sucrées-salées, frites, en sauce, rissolées, à base de poulet, de poisson, de fruits de mer, et... d'épices! Car oui, la cuisine thailandaise, ca arache! On peut opter pour la version "touriste" peu épicée (enfin peu épicée... au gout des thailandais....) ou les versions plus relevées, garnies de piments. Ouie! Attention à nos palais d'européeens peu habitués! En particulier, la salade de papaye verte, spécialité locale présentée comme peu épicée est délicieuse, mais déjà copieusement relevée!!!!

Finissons notre repas par des fruits frais, ananas, banaes, papayes et mangues, ou bien une crêpe au lait de coco, ou encore un dessert typiquement thailandais et un peu bizarre: ds petits morceaux de fruits ou de gélatine baignant dans du lait de coco sucré. Etrange, mais plutôt pas mauvais au final!

P1120623

Et comme une découverte gastronomique ne serait pas complète sans un cours de cuisine, nous avons appris à cuisiner les nems, dans une cuisine thailandaise tradiationelle: en pleine nature, sur un réchaud à gaz!!!!

P1120907

P1120921

P1120911

Bon appétit!

Pour continuer à découvrir la cuisine thailandaise, je conseille la lecture du blog "au pays des piments" écrit par une européenne expatriée.

Posté par -Dana- à 10:49 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,

10 décembre 2015

Thailande #4 sur les marchés

Direction l'une des attractions les plus réputées de Thailande: le marché flottant. Imaginez, les barques chargées de fruits, les odeurs de la cuisine thailandaise, les couleurs...

P1120281

Legère déception, il faut l'admettre... Dans une portion du canal situé entre deux espèces de grands hangars ouverts, voilà les barques du marché flottant. Sur le canal, une barque sur deux est remplie de touristes en visite. Sur les barques marchandes, quelques fruits, mais beaucoup de gadgets à touristes. Et sous les immenses toits des hangars une multitude de stands de bricoles vendues à prix dérisoire: Fringues pour touristes, brule encens minuscules, minis éléphants, des quantités de Bouddhas miniatures (alors qu'on voit partout depuis le début du séjour des affiches exliquant au touriste qu'il est interdit d'acheter un Bouddha a vue décorative et de l'exporter!). Le tout est systématiquement emballé dans des tonnes de sachets en plastique qui vont encore finir dans la nature et ca me hérisse! On ajoute les vendeuses de baume du tigre limite agressives, les stands "faites vous prendre en photo avec un serpent" et on obtient un parfait piège à touristes!

 

P1120296

 

P1120298

 

P1120303

 

P1120306

 

Mais ne boudons pas notre plaisir! Au dela des arnaques à touristes, il reste un certain charme à ce marché flottant. Les superbes barques remplies de fruits permettent de prendre des photos qui font parfaitement illusion. Dans une autre barque, une femme prépare et vend des soupes Thai délicieuses. Ailleurs, un commercant propose des mangues, fruit que je ne mange quasiment jamais en france tellement je trouve que ça a un gout de pharmancie. Ici, la mangue est douce, sucrée, sans ce gout chimique des fruits exportés. L'ambiance de l'asie, ses odeurs et ses couleurs sont là, malgré tout et il faut admettre que c'est sacrément dépaysant!

 

P1120292

 

P1120304

 

P1120319

 

P1120323

 

A Chiang Mai, dans le nord, un autre marché est particulièrement connu: le marché de nuit. Là encore, les stands à touristes sont nombreux et en prime, on trouve les stands de contrefaçons plus ou moins grossières. Ce qui impressionne c'est le gigantisme de ce marché. Le long des trottoirs sur une distance interminable, sous un grand hanger, à ciel ouvert ou dans des bâtiments spécialement dédiés au Night Market, il y en a partout. Quand aux salons de massage, on n'en manque pas. Du salon traditionnel, dans un bâtiment, jusqu'à la rangée de fauteils installés en plein milieu du marché, ils ne désemplissent pas!

 

P1120847

 

P1120848

 

A Chiang Mai, j'ai visité un autre marché, bien moins touristique, celui là... Fait de bric et de broc, ce marché vend des mets thailandais particulièrement peu ragoutants à nos yeux d'occidentaux. Des saucisses épicées, des champignons et divers légumes locaux et... Les fameux insectes!!!! Envie d'une petite blatte ou d'un lombric pour l'apéro, hum?

 

P1120824

 

P1120826

 

P1120834

 

J'avoue.

Les blattes et les lombrics, j'ai pas osé!

Mais j'ai MANGE DES SAUTERELLES!!!

Posté par -Dana- à 11:40 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,

03 décembre 2015

Thailande #3 Le palais royal de Bangkok

En avant pour le Versailles thailandais: le palais royal. La famille royale n'y réside plus aujourd'hui. Comme dans notre Versailles français, c'est rempli d'une foule de touristes, dont une écrasante majorité de chinois. Bruyants, les chinois! Un groupe d'une dizaine de chinois fait plus de bruit que nous, quarante européens.

Les bâtiments sont très beaux, et, comme dans tout palais royal qui se respecte, on assiste à la relève de la garde.

 

P1120412

 

P1120417

 

Mais le trésor n'est pas là, dans ces grands bâtiments qui servaient à l'accueil des dignitaires, il est juste à côté, dans l'enceinte du temple associé au palais. Ce n'est pas un trésor, mais une multitude de merveilles. Des stuppas, des bâtiments aux toits superposés, typiquement thaï, des statues de guardiens, de démons, des décors dorés et des céramiques, une superbe fresque murale. On ne sait plus ou regarder tant ce temple est une merveille.

P1120341

P1120354

P1120381

P1120390

P1120364

P1120398

P1120401

P1120408

Le trésor, c'est le Bouddha principal, qui est l'un des plus vénérés de thailande: le Bouddha d'émeraude. Il n'est pas en émeraude, mais en jade, et c'est  de sa couleur verte qu'il a hérité de ce surnom. Ce Bouddha est habillé d'un costume en fil d'or qui est changé au fil des saisons. Un costume pour la saison chaude, un pour la saison des pluies, et un pour la saison hivernale (au niveau températures, leur hiver, ca équivaut à un chaud été français...). Nous avons vu le costume de la saison des pluies.

 

IMG_1496

 

Pas de photo autorisée à l'intérieur de la pièce. Le Bouddha n'est pas bien grand mais il se trouve sur un support immense et est entouré d'une mutitude d'autres statues et décorations qui donnent l'impression qu'il trone sur une pyramide de richesses.

 

Posté par -Dana- à 16:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,